Hautes fréquences dans un Nissan Qashqai

Les faits...

Les faits...

Nous passons des heures dans nos voitures, notre "seconde maison". Cumulé sur une durée de vie de 61 ans, nous passons en moyenne 3 ans et 4 mois derrière le volant. Ce chiffre est bien plus important pour les professionnels de la route, pour qui cela se chiffre en décennies ! L'électronique des véhicules est aujourd'hui omniprésente, il est de plus en plus loin le temps des voitures sans GPS, où le moteur était encore accessible, où le métal n'était pas encore remplacé par le plastique... La sécurité des passagers s'est considérablement améliorée mais que sait on de l’innocuité de nos véhicules au regard de la présence des hautes fréquences ?

Mesures au détecteur

Nous avons mesuré la présence d'ondes électro-magnétiques dans l'habitacle d'un véhicule, notamment d'un Nissan Qashqai (2,5 millions de véhicules vendus dans le monde depuis 2007). Les mesures ont été réalisées à l'aide d'un détecteur de hautes Fréquences (Gigahertz HF59D) équipé d'une antenne uni-directionnelle. Ce détecteur permet théoriquement de mesurer des fréquences allant de 2,4 GHz à 10 GHz. En réalité, il peut mesurer des fréquences légèrement plus basses que 2,4 GHz.

Il s'avère que des densités surfaciques de puissances (DSP) de l'ordre de 150 à 200 μW/m2 ont été mesurées au niveau du corps du conducteur (coeur). Ce qui correspond à 15 à 20 fois le classement "fortement significatif" de la recommandation biotique de l'institut de baubiologie). voir notre article: http://pollution-électromagnétique.fr/normes/normes-fran%C3%A7aises

Ces émissions de hautes fréquences apparaissent dès que le contact est mis, et également lorsque le moteur tourne. Des mesures réalisées au détecteur de plus faibles fréquences (27 MHz - 2,7 GHz) montrent également l'existence de ces fréquences. Il est fort probable que ces émissions de hautes fréquences soient présentes sur la plupart des véhicules récents. L'objectif de cet article n'est pas de dénoncer la marque Nissan. Compte tenu de la position de l'émetteur (juste à coté de l'écran GPS), il pourrait être supposé que ces émissions proviennent du système de géo-localisation, cependant l'appareil ne fait que recevoir et n'est pas censé émettre de signaux.

Toutefois, certains GPS émettent également un signal, c'est le cas des appareils qui sont informés des problèmes de circulation (bouchons, accidents...), ce type de GPS envoit en effet sa position au satellite, c'est surtout également le cas des "GPS Tracker" qui équipent certains voitures pour permettre leur localisatoin en cas de vol

Par ailleurs, ce type de véhicule (Nissan Qashqai) dispose aussi d'une option Bluetooth afin de permettre la connection d'un téléphone portable. Il faut savoir, que même en l'absence de téléphone connecté, le véhicule émet sans arrêt un train d'ondes Bluetooth (hautes fréquences). Il est impératif d'aller dans le menu réglages et de déconnecter le bluetooth.

Conséquences

En tout état de cause, nos véhicules récents émettent bien des ondes hautes fréquences, dont les densités de puissance sont bien au dessus des normes biotiques. Le corps du conducteur est donc soumis pendant des heures, jours, mois et années (!!) à ces émissions hautes fréquences, avec les conséquences néfastes possibles sur la santé...

Pour un diagnostic sur votre véhicule, n'hésitez pas à nous contacter:

http://pollution-électromagnétique.fr/contact

 

Imprimer